Dieux que ne suis-je assise à l’ombre des forêts

25,00

99 en stock

UGS : 11 Catégorie : Étiquettes : , , , , , ,

Description

Disponible à l’écoute en digital : https://modulor.lnk.to/DieuxQueNeSuisJeAssise

Au départ, il y a eu l’écriture d’un spectacle : Retrouvée ou perdue, d’après notre souvenir de Phèdre de Racine, créé en janvier 2021 au Théâtre le Salmanazar à Épernay. Pour ce projet, Maxime Kerzanet a invité quatre acteurs à créer un spectacle-poème en inventant des situations liées à leur souvenir de la pièce de Racine. L’une des situations récurrentes du spectacle était celle d’un personnage qu’il interprète, un acteur qui rend visite à ses parents dans un EPAHD. Ses parents ayant eux aussi été acteurs, il leur pose des questions sur leur vie, sur le théâtre, sur ce qu’ils lui ont transmis.

Cette situation lui a permis de mettre en jeu conjointement une réflexion sur le théâtre, l’héritage (littéraire comme familial) et la transmission. De cette proposition de jeu a découlé une question essentielle : Comment transmettre de la poésie? Comment donner à entendre l’enthousiasme pour un poème, pour les alexandrins?

Une étincelle jaillit de la mise en musique de quelques alexandrins de la pièce, de l’arrêt sur un vers et sa répétition en boucle, comme s’il portait un monde en soi. Les extraits chantés se mettent soudain à exister en dehors de la pièce, de sa narration. Le désir de Maxime de se réapproprier le plus possible cette langue ancienne l’emmène vers le montage, le découpage, et l’aide progressivement à quitter la structure du texte original, à s’éloigner de son sens premier pour élargir la portée littéraire et émotionnelle du vers. L’alexandrin bascule dans une nouvelle dimension.

Du travail de Maxime et de son frère Manuel naît cet album, objet sonore permettant de parcourir la pièce différemment, uniquement par le son et la musique. Un poème rempli de son intimité, de ses parents, des alexandrins qu’il aime et des traces qu’ils laissent.

Vinyle disponible à la précommande uniquement, envois prévus courant septembre 2022.

Auteur : Jean Racine (extraits de Phèdre)
Composition : Maxime Kerzanet (excepté Aricie composée par Sébastien Wolf)
Arrangements et Productions : Manuel Faivre et Maxime Kerzanet
Mastering : Thomas Vingtrinier, Studio Sequenza
Collaboration artistique : Chloé Brugnon & Barbara de Casabianca
Graphisme : ramel · luzoir
Musiciens :

  • Maxime Kerzanet (chant, claviers, guitares)
  • Manuel Faivre (choeurs, clavier, basse, guitare, batterie, percussions, cuivres)
  • Léopoldine Hummel (chant et choeurs)
  • Pauline Huruguen (choeurs et voix parlée dans Et la mort)
  • Noémie Develay-Ressiguier (choeurs et voix parlée dans Aricie)
  • Damien Houssier (voix parlée dans la Mort)
  • Françoise Thyrion et Michel Valmer (voix de mes parents)

Partenaire : Compagnie Claire Sergent